30/12/2008

Festins et orgies dans les arts plastiques

.
Pendant le réveillon de fin d'année, beaucoup font la fête et abusent de tous les plaisirs, parfois sans modération. Manger, boire, danser et faire l'amour dans la foulée, dans le faste ou la rusticité, ce n'est pas bien nouveau... la preuve en images, chronologiquement.

Cliquez sur les images pour les agrandir

Dans l'antiquité, les moeurs étaient plutôt libres, notamment dans les riches familles.


.

.

.


Par la suite, au début de l'ère chrétienne, les images laïques sont rares et les scènes de fêtes orgiaques encore plus, sauf peut-être dans l'art populaire...
A la fin de la période gothique, on trouve de plus en plus d'enluminures qui représentent des scènes laïques (amour courtois, vie quotidienne et fêtes).

....

Pendant la Première Renaissance (quattrocento italien, 1420-1500), on retrouve l'idéal esthétique gréco-romain, avec des restes de hiératisme médiéval. Les thèmes mythologiques apparaissent, à côté d'une majorité d'oeuvres religieuses.

....

La Haute Renaissance
(1500-1530) est l'aboutissement de cette période. Les scènes mythologiques se multiplient, avec leurs lots de corps sublimes dans des postures sensuelles.



Pendant la Renaissance tardive (maniérisme, 1530-1620), le style "dégénère" par rapport à la période précédente, avec un dessin exagérément sensuel qui déforme les corps.


.
....

Parallèlement, dans l'Europe du nord, d'autres artistes préfèrent représenter des "vrais gens", dans des scènes fantastiques ou quotidiennes.


.

.
....

A l'époque baroque (1590-1790), par réaction à la réforme protestante, le religieux revient en force, notamment dans les pays "latins" comme la France et l'Italie.
Par contre, l'Espagne et les pays du nord (Flandres, Hollande) apprécient toujours le réalisme laïc, soit avec des scènes mythologiques colorées (luminisme)...

....

... soit avec des scènes intimes et sombres (ténébrisme).



Sinon, dans les "pays du nord", on restera longtemps fidèle au réalisme truculent.


.
....
.
....

A l'époque classique
(1650-1750), en France et en Italie, on privilégie les scènes "nobles" (mythologiques), avec des compositions marquées par la rigueur gréco-romaine.



A l'époque Rococo (1710-1770), même dans les pays catholiques, on valorise les plaisirs des sens, les loisirs et le libertinage, en rompant avec la religion et la morale de la période baroque.

.
....

Au début du 19e siècle, comme à la Renaissance et à l'époque classique, le néoclassicisme revient aux grandes scènes mythologiques ou historiques, fidèle à l'héritage gréco-romain. L'ambiance est sobre (académisme) ou grandiloquente (style "pompier").


.


A côté de ces grandes oeuvres "sérieuses", l'art de la caricature est plus moderne.



A la fin du 19e siècle, notamment en France, le style réaliste revient aux scènes de la vie quotidienne, avec un dessin très maîtrisé et des couleurs plus ternes.



A la charnière du 20e siècle, le dessin se simplifie pour aboutir aux styles impressionniste (pictural, avec des petites touches de couleurs tendres) et post-impressionniste (graphique, avec applats de couleurs vives). Les thèmes sont inspirés de la vie quotidienne.


.


Au début du 20e siècle, le post-impressionisme devient de plus en plus "caricatural", notamment en Allemagne : c'est le style expressionniste. L'ambiance est tourmentée et acerbe.

....

Par contre, en France, à l'époque moderne, l'ambiance est plus poétique...






LEGENDE DES ILLUSTRATIONS


ANTIQUITE

- Egypte antique (Thèbes) - Scène de banquet (18e dynastie : vers1550-1295)

Fragment de peinture murale - 88x119 cm - British Museum (Londres)

- Fresque de la tombe "5513" de la nécropole étrusque des Monterozzi (Tarquinia)
- Peintre grec de Triptolème - Coupe à figures rouges - Symposion (vers 480 av. JC)
Céramique (diamètre 31,5 cm) - Antikensammlung (Berlin)
- Fresque antique (romaine ?) - Couple s'embrassant à un banquet

EPOQUE GOTHIQUE
- Maxime VALERE - Manuscrit "Faits et paroles mémorables" - Tablée bourguignonne (1420-1450)
Miniature - Staatsbibliothek zu Berlin (Berlin)
- Frères LIMBOURG - Les Très riches heures du Duc de Berry - Janvier
Miniature sur velin (22,5x13,6 cm) - Musée Condé (Chantilly)

PREMIERE RENAISSANCE ET HAUTE RENAISSANCE
- D'après Andrea MANTEGRA - Bacchanale à la cuve de vin (1470-1490)
Gravure (30x44 cm) - The Metropolitan Museum of Art (NewYork)

- Vecellio TIZIANO - Bacchanale des Andriens (1523-24)
Huile sur toile (175x193 cm) - Museo del Prado (Madrid)

RENAISSANCE TARDIVE
- Bernaert de RIJCKERE (vers 1535-1590) - Le festin des dieux
Huile sur toile (35x46 cm) - Musée des Beaux-Arts (Rennes)

- Frans FLORIS - Le banquet des dieux (1550)
Huile sur panneau(150x198 cm) - Koninklijk Museum voor Schone-Kunsten (Antwerp)

- CORNELIS VAN HAARLEM - Le mariage de Peleus et Thetis (1593)
Huile sur toile (246x419 cm) - Frans Hals museum (Haarlem)
- Pieter van der HEYDEN, d'après Pieter BRUEGHEL (1530-1575) - Gula (la gourmandise)
- ???
- Pieter BRUEGEL l'ancien - Mariage paysan (v.1567)
Huile sur bois (114x164 cm) - Kunsthistorisches Museum (Vienne)

- Pieter BRUEGEL l'ancien - La danse des paysans (v.1567)
Huile sur panneau (114x164 cm) - Kunsthistorisches Museum (Vienne)

EPOQUE BAROQUE
- Diego VELASQUEZ - Bacchus couronnant les ivrognes (1628-29)
Huile sur toile (227x165 cm) - Musée du Prado (Madrid)
- Pieter Pauwel RUBENS - Hercule ivre (v.1611)
Huile sur panneau (220x220 cm) - Gemäldegalerie (Dresden)
- Harmenszoon van Rijn REMBRANDT - Le mariage de Samson (1638)
Huile sur toile (127x178 cm) - Gemäldegalerie (Dresdes)

- Jacob JORDAENS - The Bean King (v.1638)
Huile sur toile (160x213 cm) - Musée de l'Hermitage (St Petersbourg)
- Jacob JORDAENS - The Bean King (v.1655)
Huile sur toile (242x300 cm) - Kunsthistorisches Museum (Vienne)
- Jacob JORDAENS - The King Drinks (1638)
Huile sur toile - Musées Royaux des Beaux-Arts (Bruxelles)
- Jan STEEN - Une joyeuse fête (v.1660)
Huile sur toile (150x148 cm) - Museum of Fine Arts (Budapest)

- Jan STEEN - The Bean Feast (1668)
Huile sur toile (80x105 cm) - Staatliche Museen (Kassel)

EPOQUE CLASSIQUE
- Nicolas POUSSIN - Le triomphe de Pan (1636)
Huile sur toile (134x145 cm) - National Gallery (Londres)


EPOQUE ROCOCO
-William HOGARTH - L'orgie (v.1735)
Huile sur toile (62,5x75 cm) - Sir John Soane's Museum (London)

- Giovanni Paolo PANNINI (1691-1765) - Festin donné sous un portique d'ordre ionique
Huile sur toile (DIAM7TRE 2,125 m) - Musée du Louvre (Paris)
- Antoine-François CALLET (1741-1823) - Les saturnales ou l'hiver
Huile sur toile (47,3x80 cm) - Château (Compiègne)

EPOQUE NEOCLASSIQUE
- Pierre-Paul PRUD'HON (1758-1823) - Décor du salon des Saisons de l'Hôtel Lannoy - L'Automne
Huile sur toile (62,3x155 cm) - Musée du Louvre (Paris)

- Thomas COUTURE - Les romains de la décadence (1847)
Huile sur toile (472x772 cm) - Musée d'Orsay (Paris)

- James GILLRAY, dit J. KENT - La main écrivant sur le mur (24 août 1803)
Aquatinte, eau forte en couleur sur papier (25,7x35,5 cm) - Musée de l'armée (Paris)


EPOQUE REALISTE
- Baron Henri-Charles ANTOINE (1816-1885) - Scène de cabaret
Huile sur bois (35x27 cm) - Musée du Louvre (Paris)


EPOQUE IMPRESSIONNISTE ET POST-IMPRESSIONNISTE
- Théophile Alexandre STEINLEN (1859-1923) - Le bal du 14 juillet - Musée de la ville de Paris (Paris)
- Paul CEZANNE (1839-1906) - Le banquet

EPOQUE EXPRESSIONNISTE
- Bruno PAUL (1874-1968) - Erkennungszeichen (1902-03) - Staatsbibliothek (Berlin)
- Georg Ehrenfried GROSS - Vers 5 h du matin - Le visage de la classe dominante (1921)
Dessin - Kunstbibliothek (SMPK) - Berlin

EPOQUE MODERNE
- Marc CHAGALL - Banquet de Pan (1954-56)
Gouache et encre de Chine sur Papier (42,2x32 cm) - Musée National d'Art Moderne (Paris)
- Pablo PICASSO - Bacchanale